Chargement ...

Intervention du FdG à propos du budget communal 2016

 Intervention du FdG à propos du budget communal 2016
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le 30 décembre, la majorité communale présentait aux conseillers le budget qu’elle avait concocté pour l’année 2016. Robert Tangre, le conseiller communal du FdG , pour la 28 ème fois présenta l’analyse de notre mouvement politique

« Permettez.-moi en premier lieu de remercier M. L’Echevin pour la présentation simplifiée qu’il a présentée lors de la commission des finances.

 Non à l'augmentation du volume des déchets du Champ Beaumont à Monceau
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le FdG était déjà intervenu à propos de ce Centre d’Enfouissement Technique de déchets, il y a plusieurs années. Nous avions constaté que des sacs d’amiante étaient écrasés et que les poussières étaient dispersées en fonction des vents dominants en direction des rues courcelloises (les 4 Seigneuries, les rues des Martyrs ou de Forchies…). Nos concitoyens étaient ainsi exposés à un danger important.

Mais, bon dieu, à quoi sert l'opposition?

Mais, bon dieu, à quoi sert l'opposition?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Il est bon de rappeler à nos concitoyens que tous les conseillers communaux élus ont le droit de regard et de contrôle sur l’entièreté des matières communales à l’exception des questions judiciaires.

C’est ce droit que le FdG affirme depuis toujours en déposant lors de chaque séance du conseil communal, des interpellations ou des questions orales

sans oublier les diverses interventions sur les points inscrits à l’ordre du jour.

PAUVRE MOBILIER URBAIN…

 PAUVRE MOBILIER URBAIN…
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Les services communaux courcellois avaient pris une bonne initiative pour protéger les trottoirs et les piétons : placer près des carrefours et des passages pour piétons un mobilier urbain – des potelets – bien visible et censé empêcher de rouler ou de se garer sur les trottoirs.

Une bonne initiative donc, tout-à-fait justifiée… à voir à quelle vitesse certains potelets ont été renversés !

LE MARCHE A COURCELLES : LA TOMATE OU LE PANTALON ?

 LE MARCHE A COURCELLES : LA TOMATE OU LE PANTALON ?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

     Très courus par les habitants de Courcelles et des environs, les marchés du mercredi et du samedi place du Trieu  changent peu à peu de physionomie : de moins en moins de maraîchers, de plus en plus de vendeurs de textile. Un déséquilibre progressif qui nuit à la diversité des produits proposés à la vente.

 Le phénomène n’est pas propre à Courcelles : un peu partout les marchés sont littéralement pris d’assaut par des marchands ambulants qui proposent des vêtements à des prix sans concurrence. Et les premières victimes sont les autres commerçants : difficile en effet de rivaliser avec un pantalon vendu à 5 euros ! Concurrence dans le respect de la législation sociale ? Concurrence déloyale ?... A Boussu, les autorités communales et judiciaires s’en sont inquiété : des contrôles ont eu lieu. Rien de tout cela pour le moment à Courcelles, où le pantalon se vendra bientôt moins cher que la tomate.

COURCELLES : POURQUOI DEVONS-NOUS REFUSER LE TTIP?

 COURCELLES : POURQUOI DEVONS-NOUS REFUSER LE TTIP?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

COURCELLES : POURQUOI DEVONS–NOUS REFUSER LE TRAITE DE PARTENARIAT AVEC LES USA (TTIP) ?

En mai dernier, une motion,  votée par le conseil communal de Courcelles à l’instigation du Front des Gauches, s’est clairement positionnée contre le projet de traité transatlantique appelé TTIP (Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement), demandant l’arrêt des négociations en cours. Ce projet de traité vise la suppression de toute barrière commerciale entre les USA et l’Union Européenne.

Courcelles rejoint ainsi la soixantaine de communes qui, avec l’Union des Villes et Communes Wallonnes, ont dénoncé ce traité négocié en secret depuis plus de 2 ans, tant sa mise en application pèsera lourdement sur les administrations publiques, les services publics, les petites et moyennes entreprises, l’agriculture, l’environnement, l’emploi et la sécurité sociale.  L’Union des classes moyennes est elle-même montée au créneau, en même temps que les syndicats et de nombreuses plateformes citoyennes.

LE NOUVEAU PONT DE COURCELLES-MOTTE : A QUI FAUT-IL DIRE MERCI ?

 LE NOUVEAU PONT DE COURCELLES-MOTTE : A QUI FAUT-IL DIRE MERCI ?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

A voir la mine réjouie de nos bourgmestre et échevins  lors de l’inauguration officielle du nouveau pont de la Motte, on imagine que ce bel ouvrage est à mettre à leur actif ! Et bien, pas du tout…

 Les retards d'enrôlement de l'IPP par le Fédéral provoquent un grave préjudice aux communes
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Les municipalistes exigent un système d'avances systématiques sur les additionnels à l'IPP

Les dernières estimations IPP émanant du SPF Finances et reçues par les communes sont catastrophiques pour les finances communales.

Plusieurs communes viennent en effet de recevoir un courrier du SPF Finances leur annonçant une diminution importante du montant des recettes IPP qu’elles recevront effectivement en 2015; la diminution est de l’ordre de 20 à 30 %.

Le stationnement des automobiles à Courcelles: en pleine anarchie

 Le stationnement des automobiles à Courcelles: en pleine anarchie
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le Front des Gauches est intervenu à de très nombreuses reprises pour dénoncer cet état de choses.

Les réponses de la majorité sont minimalistes:

-       nos gardiens de la paix suivent une formation qui n’est pas encore applicable.

-       Il faudra en engager de nouveaux vu que nous venons de voter les sanctions administratives mais en fonction des possibilités financières de la commune.

-       La police est déchargée de ces tâches (secondaires ?)

 Tax-shift: le beurre, l'argent du beurre et le sourire du bourgmestre
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Dans la collection UVCW

Après avoir fait ses calculs, l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a exprimé sa déception et son mécontentement à propos du Tax Shift, dans un courrier adressé au Premier Ministre. Non seulement les recettes fiscales des pouvoirs locaux wallons sont une nouvelle fois durement impactées (77 millions € par an à l’horizon 2021), mais leur personnel contractuel (67% de l’effectif total) ne sera pas éligible aux réductions de charges patronales décidées, ce qui dérobe aux gestionnaires locaux un gain potentiel de 58 millions €.

Page 6 sur 18 << Début ... Précédents  2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suivant >> Fin >>