Chargement ...

Keyser: halte aux pollutions

L’entreprise Keyser fonctionne le long du canal Charleroi -Bruxelles depuis le début des années 70 lors de l’extension du port autonome de Charleroi.

Depuis son installation, cette société de mitrailles, surtout de voitures destinées au broyage est contestée à juste par les riverains de la rue de la Glacerie. Les causes en sont nombreuses : l’esthétique, la pollution sonore, les explosions et les incendies fréquents dont les fumées et odeurs polluent l’environnement.

 

 Keyser: halte aux pollutions
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Il y a quelques jours, un nouvel incendie éclatait provoqué vraisemblablement par les hydrocarbures contenus dans les réservoirs des véhicules et les fortes chaleurs de cette saison. Poussées par les vents, d’épaisses fumées polluèrent à nouveau le quartier proche, les enfants de l’école étant astreints à devoir se confiner à l’intérieur du bâtiment scolaire.

La colère des riverains est d’autant plus compréhensible que l’entreprise demande un changement du permis d’exploiter.

En premier lieu, il souhaite l’installation d’un pré broyeur qui limiterait « les nuisances » affirme l’exploitant.

Mais il profite de l’occasion pour demander un rehaussement du tas de ferrailles, le portant de 6 m à 12 m et n’hésite pas à demander une révision à la hausse de diverses normes de pollution comme le seuil de bruit tolérable, les rejets de matières polluantes tant dans l’air que dans les eaux.

Cette seconde liste des demandes est inacceptable et le Front des Gauches soutient ferment le rapport négatif qu’a rédigé le CCATM (Conseil Consultatif de l’Aménagement du Territoire et de la Mobilité) d’autant plus qu’unanimement, ce conseil s’oppose au projet et a fait parvenir au Collège communal un avis négatif.

La balle est dans les mains du Collège et il serait mal venu que ne suive pas l’avis de cette instance consultative et la farouche opposition de quelques 156 plaignants.

Le Front des Gauches soutient totalement ces revendications et restera vigilant pour que soient repoussées les demandes insensées de l’exploitant.

Photos

1 commentaire (ajouter le votre)

evelyne Chiarot
samedi 15 octobre 2016, 17:26 #1

Merci pour l'intérêt porté à ce problème de longue date. Comme vos photos le montrent bien, le tas de ferraille dépasse déjà largement les 6 mètres... Cette entreprise se fiche bien des règles et des engagements pris. Les contrôles actuels de pollution se font sur RENDEZ-VOUS ( info reçue de l'autorité même qui effectue ces contrôles : on prévient Mr Keyser de la date du contrôle. Les résultats sont souvent dans le rouge...ils le sais, ils le savent... mais les avocats de l'entreprise font trainer le dossier. ça fait 10 ans que ça dure. Espérons que cette fois, Mr Keyser va comprendre que la balle est dans son camp et qu'il va au minimum accepter des faire les investissements recommandés par la LOI. En attendant ce jour, nous continuerons à charger nos alvéoles pulmonaires des crasses de mr Keyser...

Laisser un commentaire   


Envoyer