Chargement ...

Métaux toujours interdits au parc à conteneurs.

Depuis juin 2014, le parc à conteneurs de Courcelles n’accepte plus les métaux ni les composants électriques et électroniques. L’ICDI a d’abord justifié cette décision pour des questions de « réorganisation interne », avant de reconnaître que le parc était régulièrement visité par des amateurs de mitraille et qu’il était nécessaire de sécuriser le site.

 Métaux toujours interdits au parc à conteneurs.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Depuis lors, les travaux de sécurisation sont bien terminés, mais le parc n’accepte toujours pas les métaux !

Le Front des Gauches-Courcelles a interpellé par deux fois – en août 2014 et en janvier 2016 - les responsables communaux pour tenter d’y voir clair, mais les explications à géométrie variable données tant par l’ICDI que par le Collège communal sont loin d’être convaincantes : d’abord justifiée par d’obscures raisons de réorganisation interne (sic), la décision de refuser les métaux et composants électriques le fut ensuite par une enquête judiciaire en cours (resic)… La police serait sur les traces d’amateurs de ferraille qui se serviraient généreusement en sautant les clôtures du parc à conteneurs. Il fallait donc sécuriser les lieux. Soit…mais cela fait plusieurs mois que ces travaux de sécurisation sont terminés, y compris la pause de caméras de surveillance, et les Courcellois ne peuvent toujours pas déposer leur ferraille !

Du coup, l’échevin Kairet se retranche courageusement derrière la décision de l’ICDI d’attendre la conclusion de l’enquête judiciaire… La bourgmestre ajoute même que l’enquête continue mais qu’elle n’y a pas accès…et que donc, elle ne peut rien faire !

Cela s’appelle  «  se f…de la tête du citoyen » :

- L’échevin Kairet explique en janvier 2016 que «  les travaux d’aménagement suivent leur cours »…alors qu’ils sont terminés depuis mai 2015 !

- L’échevin précise que l’ICDI, pour rétablir le service, «  est dans l’attente de la clôture de l’enquête policière »… comme si une enquête judiciaire en cours sur des vols de métaux interrompait tout service…un peu comme si les trains arrêtaient de circuler parce que la police enquête sur des vols de câbles SNCB…Risible !

- La bourgmestre justifie l’immobilisme du Collège en prétendant ne pas avoir accès à l’enquête. Mais faut-il avoir accès au dossier judiciaire pour faire avancer un dossier administratif ? Et puis, pour avoir accès à un dossier d’enquête, il suffit de se constituer partie civile.

Conclusion : faciliter l’accès au parc à conteneurs courcellois n’est pas la priorité de l’ICDI, ni celle du Collège ! A moins…à moins que portée par l’élan de la privatisation des marchés communaux, la majorité MR-Ecolo-CdH pense aussi privatiser la collecte des métaux ?! Allez…on plaisante ! N’empêche : 21 mois de fermeture du parc aux métaux, çà doit se fêter chez certains ferrailleurs du coin, non ?

Le Front des Gauches

1 commentaire (ajouter le votre)

DUVAL JP
dimanche 28 février 2016, 14:26 #1

Depuis le temps que l'on sait que la filière déchets est un repaire de mafiosis...............

Laisser un commentaire   


Envoyer