Chargement ...
Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.internal_encoding is deprecated in C:\gich\www\fdgc\library\Zend\Locale\Format.php on line 762 Deprecated: iconv_set_encoding(): Use of iconv.internal_encoding is deprecated in C:\gich\www\fdgc\library\Zend\Locale\Format.php on line 1028

Au préalable relisez notre interpellation: http://www.frontdesgauchescourcelles.be/article/conseil-communal/accueil/-interpellation-sur-la-pollution-du-ruisseau-de-la-fontaine-aux-crapauds-,338.html

Copie intégrale du procès-verbal.

Mr KAIRET précise que ce dossier date en effet d’une époque lointaine et que la DPC est déjà intervenue en 2003 et déjà, un problème de raccordement avait été constaté au niveau du double réseau existant (eaux pluviales et eaux industrielles (1). 

 Ruisseau de la Fontaine à crapauds: réponses du Collège communal
Cliquez sur l'image pour agrandir.

En 2011, les deux éco-conseillers se sont réunis en présence de l’Intercommunale IGRETEC au vu du problème relatif aux eaux usées domestiques provenant de l’égouttage de la rue de Seneffe, de l’Avenue de Wallonie et du Fonds de Corbeau qui se déversent dans le bassin d’orage qui finit sa course dans le ruisseau. L’inscription du projet fut alors réalisée au PASH (2) pour un renvoi vers la station d’épuration de Jumet mais cela sans délai et il est à noter qu’à ce jour, ces travaux ne sont toujours pas réalisés.

Mr KAIRET explique que suite aux plaintes des riverains, la DPC (3) est intervenue afin de prélever des échantillons qui ont conduit au constat de la présence de graisse alimentaire et de crème dans le réseau des eaux pluviales. Des analyses complémentaires ont également été réalisées par la DPC suite aux inondations de juin 2014.


Mr KAIRET insiste sur le fait que 4 entreprises ont été mises en demeure de corriger leur raccordement et que plusieurs visites de contrôle ont été organisées. Un rapport a également été édité en décembre 2017 sur cette problématique par Igretec et est actuellement à l’étude. Néanmoins, depuis les analyses réalisées, Mr KAIRET souligne qu’il ne s’agit plus de la même pollution et que les services ont déjà procédé au nettoyage du talus et précise que le curage du lit du ruisseau est prévu dans les prochaines semaines. Une réunion avec l’intercommunale est également prévue.


Mr TANGRE souligne que cette intervention d’Igretec quant à l’endroit du rejet signifie que lors des débuts du zoning, le nécessaire n’a pas été réalisé quant à l’épuration des eaux.


Mr KAIRET souligne qu’il s’agit d’un problème de raccordement au bon réseau d’égouttage et qu’en effet, il n’y a pas eu assez de contrôle.


Mr TANGRE sollicite des informations quant à la suite du traitement du dossier.


Mr KAIRET précise que les contrôles vont continuer mais que tant que les eaux usées domestiques des rues susmentionnées continuent à être déversées dans le bassin d’orage et qu’il n’y a pas de collecteur, le problème ne pourra être résolu.

Notre conclusion :

Notre première interpellation sur le sujet date du début des années 2000. A cette époque, la Région Wallonne demandait aux communes que toutes les eaux d’égouttage devaient être épurées pour 2012. Nous en sommes bien loin. La responsabilité du rejet des eaux industrielles des 4 entreprises mentionnées serait la responsabilité d’Igretec. Le FdG restera attentif à la suite de ce dossier. La photo jointe à à cet écrit prouve bien cette pollution industrielle . A vous de juger : on n’est pas sorti de l’auberge.

 

  1. 3 août 1976 - Arrêté royal portant le règlement général relatif aux déversements des eaux usées dans les eaux de surface ordinaires, dans les égouts publics et dans les voies artificielles d'écoulement des eaux pluviales 
  2. Les Plans d'Assainissement par Sous-bassins Hydrographiques
  3.  Département des Polices et Contrôles

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer