Chargement ...

Lutte contre les incivilités: "La campagne qui n'existepas"

En novembre 2014, le Collège communal annonçait fièrement une campagne contre le stationnement sauvage sur les trottoirs. On allait voir ce qu’on allait voir : première phase : des petits mots aimables apposés au pare-brise des contrevenants ; deuxième phase : la contravention… Enfin une «  autre politique », comme on a pris l’habitude de dire au M.R… Dix-sept  mois plus tard : toujours rien ! Pas le moindre avertissement, pas la moindre contravention,…et toujours autant de voitures garées n’importe comment !

Lutte contre les incivilités:
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le Front des Gauches-Courcelles a interpellé par trois fois le Collège pour savoir quand cette fameuse campagne anti-incivilités allait réellement et concrètement commencer. Et c’est fou ce que l’échevin Kairet et la bourgmestre ont de l’imagination pour trouver des réponses…qui varient au fil du temps : il fallait d’abord attendre l’accord des autorités judiciaires, puis modifier le règlement de police communale, puis former les agents constatateurs, puis…

A chaque fois, nos concitoyens ont eu droit à de beaux articles dans « BleuCom » - pardon : « Bulcom », le Moniteur du MR courcellois : «Attention, vous allez voir ce que vous allez voir…on va bientôt commencer ! » …des annonces comme au cirque…et d’ailleurs, c’en est un, de cirque : des feux d’artifice éphémères, des ballons qui éclatent, des clowns en pagaille, du bla-bla, rien que du bla-bla…et aussi quelques mensonges, parce que lorsque l’échevin Kairet dit que la campagne anti-incivilités a débuté le 15 février autour des écoles et sur les grands axes routiers de la commune, il raconte n’importe quoi. En tout cas, nous, on n’a rien vu ! Et quand Robert Tangre, conseiller communal du Front des Gauches, lui demande, à notre échevin, de lui fournir un exemplaire de ces fameuses « amandes/amendes douces » destinées aux véhicules mal garés, Kairet répond qu’il n’aura qu’à lire le prochain bulletin communal ! A se demander si ces papillons existent réellement…

Bref : pendant dix-sept mois, nos autorités communales ont promis plein de changements, mais sur le terrain, rien ne bouge : les agents constatateurs sont invisibles, la prévention est inexistante, les incivilités persistent, et les contraventions occasionnelles continueront encore, comme l’a confirmé Mme la Bourgmestre C. TAQUIN par sa réponse notre dernière interpellation, à être transmises au Parquet …pour un classement vertical ! « Aucune formation n’est actuellement programmée au niveau des instituts provinciaux pour permettre aux fonctionnaires sanctionnateurs de poursuivre les sanctions qui seraient établies dans ce cadre. » Mme C. Taquin confirmait ainsi que c’était bien en raison de blocages budgétaires provinciaux que ses belles promesses…restaient des promesses.

Et quant à promettre, à quand le retour d’agents de proximité dûment mandatés à dresser procès-verbal dans tous les quartiers de notre entité ?

Le Front des Gauches de Courcelles

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer