Chargement ...

Je compte expliquer à nos concitoyens l'évolution du budget communal depuis 1995 et non depuis 2001 comme annoncé, les responsabilités des élus, leur capacité d'analyse, la gestion communale et la responsabilité de la tutelle.

En attendant, je mets entre parenthèses la copie d'une partie de mon intervention faite en 2009.

 

 Courcelles est alarmée: une perte de 2 500 000 euros serait annoncée.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

"Après ces critiques qui ne s’adressent pas directement à la majorité, je voudrais remercier, Madame l’Echevin (ndlr: Melle Pollart Annick) et son personnel pour le travail réalisé au sein des services et le nettoyage qui est accompli au niveau des recettes et dépenses non budgétées des années antérieures. Quand on voit que certaines remontent à 1996, nous sommes en droit de nous interroger sur les capacités comptables de certains responsables du passé. Je tiens à souligner que parmi ces sommes, nous allons devoir rembourser 136 000 € pour non –valeurs de droits constatés en 2008.

Ce montant représente des subventions reçues dans les années antérieures comme subventions reçues et non utilisées pour l’accueil de personnes devant prester des peines judiciaires alternatives. Bel exemple de non gestion !"

J'expliquerai cela dans les prochains jours et surtout les raisons qui nous amènent en cette année 2016 à découvrir un découvert énorme de prévisions comptables non réalisées. Je prends donc le temps de présenter mon analyse en fouillant dans mes archives et en mobilisant ma mémoire.

Robert Tangre
Conseiller communal du Front des Gauches.

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer