Chargement ...

Drôle de conseil communal en février.

Je m’étais décidé de ne pas ouvrir la bouche durant tout le conseil communal de février. J’ai tenu bon. Vers 9 h 15, l’ordre du jour était quasi terminé vu sa maigreur. Arrivés aux interventions, le PS déposa deux motions la première sur les visites domiciliaires, la seconde sur Courcelles, ville accueillante.

 Drôle de conseil communal en février.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le PS présenta la motion rédigée par le boulevard de l’Empereur, motion qui est présentée partout. A la suite le MR lut la motion que ce parti défend. La bourgmestre C. Taquin demanda de ne pas jouer comme au fédéral et de reporter le point à un conseil ultérieur et proposa de réaliser une motion commune puisque d’autres partis comme ECOLO avaient eux aussi leur motion propre.

Le PS demanda une suspension. Rentrés en séance, ils veulent un vote sur leur motion. Là-dessus, la majorité demanda à son tour une suspension.

Comme on approchait de 22 h 30, ras la casquette, j’ai quitté le conseil car la motion du PS n’avait aucune chance de passer. Cette volonté aurait fait obstacle à une motion commune simplifiée contre la volonté gouvernementale. Il va de soi, que je partageais la majorité du contenu de la motion socialiste mais je savais qu'elle n'aurait été minorisée.

Et puis qu’ajouter au débat care nous n’en avions pu en discuter au sein du FdG. Pourquoi s’enferrer dans des motions partisanes alors qu’il existe des motions aménageables d’associations démocratiques comme la Ligue des Droits de l’Homme, des juristes démocrates, …

Nous vous donnerons prochainement le texte de la motion qui fut présentée et votée lors du conseil du 28 mars.

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer