Chargement ...

Finances communales: chapitre II

Les conséquences des fusions de communes.

Nous allons englober deux mandatures :

De 1977 à 1983 : majorité PS avec comme bourgmestre Oscar Mendiaux

De 1983 à 1989 : majorité PS avec comme bourgmestre Gilbert Krantz

 Finances communales: chapitre II
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Comme nous le décrivions dans le chapitre I, les investissements réalisés à la veille des fusions des communes allaient mettre à mal les finances communales. Courcelles, comme de très nombreuses communes, subit les conséquences de la désindustrialisation mais aussi le poids des investissements réalisés par les anciennes communes. Ces faits allaient conduire la nouvelle entité à la limite de la faillite financière.

Pour ces raisons, Courcelles renonça à réaliser un centre sportif vu l’existence de celui de Trazegnies. Courcelles dut surtout payer pendant de très nombreuses années une importante erreur de gestion liée à la construction de la petite piscine de Gouy et à l’important plan d’égouttage des rues de Trazegnies.

Toutes les nouvelles entités durent en priorité conserver, rassembler mais aussi former les personnels nouveaux, conserver les grades légaux et les barèmes salariaux respectifs (secrétaires communaux, receveurs communaux, idem pour le cadre policier) et les recaser dans de nouvelles affectations.

A Charleroi, ce fut pire, plusieurs piscines furent fermées et de nombreux membres du personnel communal reçurent leur préavis.

Devant tant de difficultés, vu les nouvelles normes imposées pour la gestion financière d’une commune dont la population avait doublé, il fallait soumettre toutes les entrées et les dépenses à la tutelle du CRAC (Centre Régional d’Aide aux Communes). Chaque semaine durant environ 10 années, le jeune secrétaire communal de l’époque, Claude Henry, devait consacrer un jour pour donner des explications sur les décisions prises par les Collèges et Conseils successifs aux inspecteurs régionaux qui se succédèrent MM Tonka, Fourmanoir, Poelaert, Feron...).

Aucune opération financière ne pouvait être réalisée sans leur signature.

Pour sortir des importants problèmes financiers, la Région proposa également un emprunt d’assainissement des finances communales qui fut renfloué par un emprunt. Sur le site www.frontdesgauchescourcelles.be dans la partie « dossiers », vous trouverez des informations concernant la dette communale qui resta stable jusqu’il y a peu.

Robert Tangre. (A suivre)

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer