Chargement ...

Finances communales: chapitre IV

Mandature de 2001 à 2007 : troisième mandat du bourgmestre André Trigaut.

Pour la première fois depuis 30 ans, le PS perd la majorité et doit se trouver un allié qui sera le PSC. Mme Marie-Christine Lambot va devenir échevin de l’environnement. Elle assumera, sans grand soutien de son parti, un travail estimé par tous. Elle est toutefois minoritaire au sein du Collège composé de 7 membres.

 Finances communales: chapitre IV
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Durant ce mandat, le retrait de l’Echevin des finances, Claude Richard pour raisons personnelles aura des conséquences inattendues. C’est Pol Quériat qui assumera dorénavant la lourde responsabilité des finances.

Il est important aussi de savoir qu’à cette époque, le bourgmestre, André Trigaut, va assumer péniblement une partie de son mandat vu les gros problèmes de santé qu’il connaîtra. C’est donc une équipe déforcée qui va gérer la commune.

Cette mandature difficile vivra les affaires liées aux joyeuses ASBL, Corail et Slaie. Leur mauvaise gestion va avoir des conséquences importantes et démontrer le manque de contrôle exercé par le collège communal ou ses représentants au sein de ses associations paracommunales.

En ce qui Corail, le conseiller UCPW Robert Tangre aidé par Mme Lambot qu’il a avertie, épluchent la comptabilité de cette association et découvrent des détournements importants, des dépenses abusives. Les deux membres du personnel reçoivent leur C4 et des curateurs sont désignés : Lucien Delbèque (MR), Georget Potvin, receveur régional et Robert Tangre (UCPW).

Pour le Slaie, le même exercice est réalisé  mais dans la discrétion la plus absolue . A ce jour, la responsable qui fut mise à la porte n’a toujours pas remboursé son dû à la commune.

Revenons sur la responsabilité d’un échevin Ce dernier membre du collectif collégial donne les orientations politiques mais n’est pas responsable de la gestion administrative. Il doit compter sur la collaboration et le travail réalisé par ses collaborateurs administratifs. Donc en matière de comptabilité, c’est le receveur communal qui doit être le garant de la bonne conduite de son service vu la maîtrise technique indispensable de la comptabilité. Il l’est d’autant plus qu’en l’espèce, il est assuré pour toute erreur comptable qu’il commettrait volontairement ou involontairement.

Il faut savoir qu’avec l’arrivée de la nouvelle comptabilité communale, l’encodage des données avait été confiée par contrat à l’Association Intercommunale Hennuyère Mécanographique (AIHM) qui mit fin à ses activités vers 2001. Cette gestion fut confiée par la suite à une autre société sans toutefois que la comptabilité gérée précédemment soit confiée à cette dernière.

Lors d’une intervention en 2005, l’UCPW met en cause la gestion du principal responsable pour son manque de maîtrise de la nouvelle comptabilité communale. Ce dernier, impertinent et arrogant, nous propose de déposer plainte auprès de la tutelle, ce que nous fîmes. Cette dernière approuva toutefois le compte 2004 corrigé par une modification budgétaire en 2005 toutr en reconnaissant des erreurs de gestion. On ne pénalise pas les amis en donnant raison, à un conseiller d’un petit parti de l’opposition, n’est-ce pas ?

Le conseil vota alors par 15 voix pour, 11 abstentions et 1 contre, l’UCPW.

L’affaire des finances communales allait débuter

A suivre pour un rendez-vous en 2007.

2 commentaires (ajouter le votre)

Milou
dimanche 4 septembre 2016, 18:41 #1

Serie tres interessante...mais c.est quoi exactement le probleme par rapport au trou budgetaire actuel??? Que pense le front des gauches des accusations du MR?

Robert Tangre
dimanche 4 septembre 2016, 20:05 #2

Cher Monsieur,

Je viens de trouver une déclaration que j'ai faite en 2006 concernant la comptabilité communale, déclaration dans laquelle, il y a 10 ans, je dénonçais la situation expliquée aujourd'hui. La majorité de l'époque PS-MR n'y a pas donné suite. La tutelle a approuvé et le tout fut voté à la majorité. Mercredi, nous aurons une conférence de presse pour expliquer notre point de vue.Continuez donc à suivre nos écrits. Bien à vous.

Robert Tangre

Laisser un commentaire   


Envoyer