Chargement ...

Caterpillar met la clé sous le paillasson.

Ils ont tout reçu. Ils ont été engraissés par l'Etat et la Région. Ils ont empoché sans la moindre gêne l'argent public qu'ils ne rembourseront sans doute jamais.

Ils ont échappé à l'impôt en créant leur centre de coordination. L'usine de Gosselies dépendait de ce centre et lui louait les bâtiments, le matériel. La richesse créée par des ouvriers wallons de qualité était transférée dans ce centre qui ne payait aucun impôt.

 
 Caterpillar met la clé sous le paillasson.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le capitalisme bancaire belge a causé la mort de l'industrie wallonne et carolorégienne plus particulièrement, que ce soient la sidérurgie, les constructions métalliques, la chimie, le verre,.... Les brevets de nos chercheurs ont été emportés par d'auitres

C'est une réelle vente à l'encan.

Depuis lors, au lieu de créer, produire, nous-mêmes, la Belgique n'a jamais eu qu'un objectif: attirer chez nous des multinationales en leur offrant des aides les plus diverses.

Arrêtons.

Les multinationales nous ont toujours trompés qu'elles soient américaines, françaises ou autres. Elles sont venues chez nous pour engraisser leurs actionnaires dont les fameux fonds de pension américains.

Travailleurs de Cat, dès cette minute, prenez en otage, machines, stocks, outillage, bâtiments.

Carolos, mobilisez-vous, soutenez le dur combat que vont mener ces 2200 travailleurs licenciés.

Le Front des Gauches courcellois est à vos côtés, Camarades travailleurs.

Halte au capitalisme prédateur.

 

 

 

2 commentaires (ajouter le votre)

milou
vendredi 2 septembre 2016, 14:21 #1

Délectons-nous en passant des larmes de crocodile de nos braves hommes politiques libéraux ( Chastel et Cie) qui découvrent tout-à-coup que le système ultra-libéral qu'ils défendent et appliquent avec leurs copains flamands de la NVa aboutit nécessairement à des catastrophes économiques et humaines. Les ponts d'or offerts aux multinationales se paient un jour...mais malheureusement pas par les coupables!

Roger Romain
vendredi 9 septembre 2016, 13:21 #2

Reprendre le pouvoir aux multinationales: d' accord ! Je regarde moi aussi les chaînes télé françaises. Il n' y a pas qu'à Caterpillar-Gosselies que les multinationales et transcontinentales étrangères capitalistes font des ravages. Ainsi, je viens d' apprendre qu' une multinationale sud-coréenne cette fois va faire des ravages en liquidant les chantiers navals de Saint-Navarre, .... Là aussi 2.600 travailleurs sont à vendre, au pays des sociaux démocrates au pouvoir: Hollande-Valls,... Mettons Caterpillar(ds) en régie publique, nationalisons les usines que les multinationales liquident, récupérons argent, machines et matériel et mettons tout cela en régie d' initiatives industrielles publiques, ... Nous prouverons ainsi que les États peuvent se passer des multinationales et mettre fin à leur règne,... En initiatives publiques, l' on peut aussi créer des pme,... Au-moins, lorsqu' elles doivent fermer, si le marché de consommation ne suit pas (plus), les fermetures entraîneront moins de dégâts sur l' emploi des travailleurs, ...
Mettre en régie publiqe: c' est déjà ce que les communistes des Acec et de la Fédération de Charleroi avaient proposé pour empêcher la reprise par la multinationale ricaine Westinghouse, ...
Évidemment, il faut pour cela légiférer: cela dépend des partis traditionnels qui se succèdent au pouvoir à tous les échelons du pays et qui ne voyaient des solutions que par le recours aux multinationales depuis des dizaines d' années, ... Une politique, un suivisme, qui fait faillite et le pays avec, ... !

Laisser un commentaire   


Envoyer