Chargement ...

La tuerie de Courcelles du 18 août 1944

Le témoignage du garde du corps.

Le 17 août 1944, nous quittâmes l’Hôtel de Ville de Charleroi à 12 h 30……. Le chauffeu...r habituel étant malade, c’est le fils du bourgmestre, Philippe, qui conduisait…. Nous étions accompagnés de Madame Englebin…. J’étais assis à côté du chauffeur…. A 60 m du crime stationnait une petite voiture grise dans le tournant en direction de Souvret…. Quelqu’un tripotait à la roue arrière ….

 La tuerie de Courcelles du 18 août 1944
Cliquez sur l'image pour agrandir.
Arrivés à sa hauteur, quatre homme s’approchèrent et se mirent à nous mitrailler…. Notre voiture a reculé pour se coucher dans le fossé…Les victimes furent achevées et le gendarme eut la vie sauve.

Les tueurs ne furent jamais identifiés. Certains parlèrent de la résistance, d’autres, la suite des événements semble le confirmer, Englebin paraissait trop mou pour les excités de Rex, à commencer par plusieurs membres du collège échevinal.

Courte bibliographie :

Englebin était né à Seneffe le 27 décembre 1893. Il devint bourgmestre de guerre de Trazegnies le 10 octobre 1941. La commune sur ordre des Allemands fut englobée dans le Grand-Charleroi. Englebin devint échevin du ravitaillement. Après l’assassinat de Jean Theugels, premier bourgmestre du Grand-Charleroi ble 19 novembre 1942, Englebin lui succéda le 31 décembre 1942.

La suite à demain.

Photos

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer