Chargement ...

LES GRANDS PANNEAUX INUTILES

Cela fait longtemps que l’on dénonce les aberrations de l’organisation de la mobilité dans notre commune, entre autres les décisions parfois très curieuses concernant la pose de panneaux routiers.

Dernier exemple en date : la limitation à 50 km/h sur quelques centaines de mètres de la rue de Viesville. L’échevin de la mobilité a pris cette mesure pour « régulariser une bizarrerie »…Là, on est servis !

 LES GRANDS PANNEAUX INUTILES
Cliquez sur l'image pour agrandir.

On se souvient de la série à succès de la RTBF sur les grands travaux inutiles. A Courcelles,ce serait plutôt les « grands panneaux inutiles »…

La longue ligne droite de la rue de Viesville est propice à la vitesse, et donc, pour garantir la sécurité et freiner quelque peu les fous du volant, le Collège a décidé de limiter la vitesse à 50km/h sur une petite partie de la route, là où il y a des habitations. Cette limitation est annoncée à une centaine de mètres avant, dans les deux sens, en venant de la rue de Binche ou de la rue du Grand Hamal, par des panneaux règlementaires C43/45.

Très bien…sauf qu’un automobiliste qui emprunte la rue de Viesville en venant de la rue de la Glacerie voit, lui, un panneau de fin d’agglomération (F1a/F3a) et aucune limitation à 50km/h. Il se retrouve donc en théorie « hors agglomération » et peut donc franchir la zone d’habitations à une vitesse…de 90 km/h ! Cherchez l’erreur !

 

Ce n’est pas la première fois que nous dénonçons la politique « au coup par coup » en matière de mobilité, qui conduit à des aberrations (chicanes provisoires, changement de priorité, limitation de tonnage, etc). En outre, poser des panneaux ne sert à rien tant qu’il n’y a pas de contrôle effectif…à part peut-être se donner bonne conscience…électorale !

Photos

1 commentaire (ajouter le votre)

boulanger
lundi 5 février 2018, 02:17 #1

je ne vois qu'une solution à tous ces blèmes un pietonnier sur tout le territoire des communes courcelles gouy souvret trazegnies non mais je rêve !!

Laisser un commentaire   


Envoyer