Chargement ...

BULLETIN COMMUNAL : LA « DEMOCRATIE » ENCADREE

On mentirait en disant qu’on attend avec impatience le nouveau numéro de « Bulcom », le bulletin d’information communal. Quoique… C’est toujours un plaisir de prendre connaissance des innombrables et brillantes réalisations de la majorité MR-CdH-Ecolo. Ils sont partout : Courcelles plage, la journée des animaux, l’inauguration des triporteurs, la maladie de Parkinson, la remise des mérites sportifs, l’inauguration des porte-vélos, etc, etc… Bref : tout y est…sauf l’opinion des partis d’opposition ! « Bulcom » n’aime pas les voix discordantes !

BULLETIN COMMUNAL : LA « DEMOCRATIE » ENCADREE
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Aucune trace, dans les deux bulletins communaux déjà parus, des partis qui forment l’opposition au Conseil… Pourtant, le règlement voté par ce même conseil est bien clair et prévoit la possibilité pour tous les groupes politiques démocratiques de bénéficier d’un espace d’expression dans le bulletin. On a beau feuilleter attentivement « Bulcom » - on devrait peut-être lire « Bleucom » - : aucune trace des partis d’opposition !

 

En décembre dernier, les responsables du bulletin communal font un effort : ils préviennent tous les groupes politiques de la sortie imminente du troisième exemplaire et demandent des propositions d’articles. La démocratie reprend ses droits ? Que nenni ! Le thème des articles est imposé : il s’agit de conjuguer « vivre ensemble » sur tous les airs. Pas question de laisser écrire n’importe quoi ! Et ce n’est pas tout : chers zamis de l’opposition, non seulement vous écrirez ce qu’on vous dit, mais en plus, avec un texte limité à 600 caractères…l’équivalent de quatre tweets ! Voilà un bel exemple de « démocratie »…encadrée !

 

Evidemment, on pourrait considérer que « Bleucom » est l’organe officiel de la majorité et qu’elle peut en faire ce qu’elle veut…sauf que ce bulletin communal est financé – hors quelques rares publicités – par tous les citoyens courcellois, dont la moitié n’a pas voté pour cette majorité en place ! Mais, comme on dit : Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir !

0 commentaire (ajouter le votre)

Laisser un commentaire   


Envoyer