Chargement ...

Le FdG analyse le budget communal de Courcelles

Le FdG analyse le budget communal de Courcelles
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Mesdames, Messieurs,

Le Front des Gauches de Courcelles reproduit ci-dessous notre intervention lors de la discussion sur le budget 2013, par la voix de notre conseiller communal Robert Tangre

"C’est avec le plus grand intérêt que j’ai parcouru le document budgétaire que vous m’avez fait parvenir. Je pense que l’accouchement a dû être fort difficile. Avant de m’étendre sur un point qui me tient très à cœur, j’apprécie le fait que pour la rédaction de ce budget, vous avez associé les responsables des divers secteurs de notre administration communale. Je crois que ce sont ces personnes bien plus que les membres du collège ou de quiconque d’entre nous qui sont les mieux placés pour expliquer les difficultés financières auxquelles elles se heurtent au quotidien.

 Dépôt illégal de déchets verts effectué par la coopérative « A Chacun son Logis »
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Lors du conseil du 28 novembre dernier, le Front des Gauches a donc interpellé sur ce dépôt illégal de déchets verts.

En effet,depuis pas mal d’années, la société immobilière  A Chacun son Logis stocke ses déchets verts  provenant de la tonte des pelouses, de la taille de haies, d’arbres sur une propriété qui doit lui appartenir à la rue Henri Dunant (Cité Thône).

 «  Sécurisation de l’extension de l’école du Petit-Courcelles dite Maison du Sabotier »
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Il y a peu le Front des Gauches interpellait la majorité suite au manque de sécurité pour les élèves de 3 ème et 4 ème primaire de l’école communale qui ont cours dans cet ancien bâtiment.

Après s’être rendu sur place, le FdG a pu constater les éléments suivants :

Pollution à l’école du Trieu des Agneaux par les pigeons.

 Pollution à l’école du Trieu des Agneaux par les pigeons.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

En 2011, le FdG interpellait le collège échevinal de l’époque sur les déjections de ces volatiles obligeant enfants et parents à éviter  ces salissures importantes.

Notre conseiller demandait aussi le respect des dames effectuant le nettoyage de nos écoles, obligées de laver plus que normalement les vitres en effectuant éventuellement ce travail au détriment d’un autre nettoyage ou tout simplement causant un ajout de temps de travail sans doute non rémunéré dont elles se passeraient bien.

Comme ces pigeons, amoureux et grégaires, s’entassent dorénavant sur les câbles d’Electrabel et de télédistribution, le FdG demandait qu’une solution soit trouvée rapidement.

 « L’aide sociale : un objectif prioritaire de la stratégie de développement des pouvoirs locaux »
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Lors du Conseil communal de ce 31 janvier 2013, le Front des Gauches développa une interpellation abordant la problématique de l’aide sociale des CPAS.

Partant d’un récent communiqué de la Fédération des CPAS, le FdG-C souhaitait mettre en évidence les causes de l’appauvrissement généralisé de nos concitoyens et les responsabilités des divers niveaux de pouvoirs publics ou privés qui permettent de rejeter les effets de l’austérité sur nos CPAS et nos communes.

Un débat serein suivit cette interpellation. Durant celui-ci, le nouveau président de notre CPAS, Christophe CLERSY, proposa au FdG d’ajouter un dernier constat (ajouté en italique)

La proposition du FdG-C fut ainsi votée à l’unanimité. Que nombreuses soient les communes qui refuseront de faire porter l’austérité en allant puiser dans nos poches !

Nous y veillerons.

 Déclaration du FdG en réponse au programme que souhaiterait développer la nouvelle majorité.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,

 Les années s’écoulent avec une rapidité folle à un point tel que me voici doyen d’âge et premier par préséance de cette nouvelle assemblée.

Doyen d’âge signifie aussi que  je suis devenu l’un des rares à connaître l’histoire politique de cette commune vu un intérêt et un engagement social et politique qui ne se sont  jamais démentis.

Asphaltage électoral

Asphaltage électoral
Cliquez sur l'image pour agrandir.
 La majorité PS-MR a encore fait fort lors du dernier conseil communal en introduisant – en urgence, s’il vous plait ! – un point à l’ordre du jour : celui de la réfection de la place du Trieu.
 
« Quelle est donc l’urgence ? » s’est demandé l’opposition… Mais bon sang, mais c’est bien sûr : les élections communales approchent et, deux jours après la séance du conseil communal, entre en vigueur la décision du Ministre des pouvoirs locaux, Paul Furlan, d’interdire tous travaux engageant les futures majorités communales… Vous avez compris la manœuvre ?
 SECURITE DE LA SALLE DE SPECTACLE COMMUNALE : UN PEU DE SERIEUX S.V.P. !
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le minimum que l’on peut attendre d’une salle communale de spectacle, fréquentée par des centaines de personnes, dont de nombreux enfants, c’est qu’elle réponde aux normes de sécurité !

Ce n’était malheureusement pas le cas de la salle communale de Miaucourt, jusqu’à cette festivité de fin décembre 2011, organisée par le Secours Populaire Wallonie-Bruxelles…

LE MYSTERE NADAR

 LE MYSTERE NADAR
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Il a été question, lors du conseil communal du 27 février dernier, de l’achat de 150 nouvelles barrières Nadar par le Service des Travaux. Cela ne vaudrait pas la peine d’en parler… si ces nouvelles barrières ne venaient pas s’ajouter à un stock important déjà existant, qui représente quelques dizaines de milliers d’euros…sans que personne ne puisse expliquer à quoi elles servent …ni où elles sont !

Décharge de Monceau: UNE ODEUR D’AMIANTE…

 Décharge de Monceau: UNE ODEUR D’AMIANTE…
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Depuis qu’il existe, le Centre d’Enfouissement Technique dit «  du Champ de Beaumont », à Monceau-sur-Sambre, empoisonne littéralement la vie des riverains.

Officiellement prévu pour accueillir des déchets industriels non dangereux, l’ancien Trou Barbeau voit défiler depuis des années des centaines de camions chargés de déchets, dont certains, organiques, répandent des odeurs pestilentielles obligeant les riverains à vivre à certains moments les fenêtres fermées !