Chargement ...

« MAIRIE VIGILANTE » DEJOUE UNE ATTAQUE DE NEIGE !

 « MAIRIE VIGILANTE » DEJOUE UNE ATTAQUE DE NEIGE !
Cliquez sur l'image pour agrandir.

On ne soulignera jamais assez l’intérêt de l’existence de « Mairie Vigilante / Voisins Vigilants » à Courcelles. On a d’abord cru qu’il s’agissait d’une initiative privée d’un citoyen en mal de reconnaissance ; on a vu ensuite la bourgmestre s’enthousiasmer pour le projet…Mais quel projet ? Surveiller les quartiers de Courcelles ? Dénoncer les barakis ? Empêcher les cambriolages ? Eviter les caravanes des gens du voyage ? Faire sa pub électorale ? Aider sa vieille voisine à traverser la route ?... Un peu de tout…et surtout du n’importe quoi !

Caterpillar met la clé sous le paillasson.

 Caterpillar met la clé sous le paillasson.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Ils ont tout reçu. Ils ont été engraissés par l'Etat et la Région. Ils ont empoché sans la moindre gêne l'argent public qu'ils ne rembourseront sans doute jamais.

Ils ont échappé à l'impôt en créant leur centre de coordination. L'usine de Gosselies dépendait de ce centre et lui louait les bâtiments, le matériel. La richesse créée par des ouvriers wallons de qualité était transférée dans ce centre qui ne payait aucun impôt.

 
 Lettre à Monsieur le Directeur gérant de
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Monsieur le Directeur gérant,

Si nous ne sommes pas encore rencontrés, je suppose que vous n’ignorez pas mon existence. Certaines personnes de votre entourage de travail ou certaines personnalités politiques ont vraisemblablement dû vous faire savoir que parmi mes nombreuses préoccupations, j’accordais beaucoup d’importance aux logements sociaux.

Ces poids lourds qui sillonnent Courcelles

 Ces poids lourds qui sillonnent Courcelles
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Serions-nous enfin entendus ? La Nouvelle Gazette se fait l’écho cette semaine d’une situation que le Front des Gauches-Courcelles dénonce depuis bien longtemps : la circulation incessante des poids lourds dans la rue de la Glacerie, qui polluent, abîment la chaussée et mettent en danger les riverains et les enfants fréquentant la petite école de la Motte. Aujourd’hui, le problème s’aggrave encore avec ces lourds charrois qui, pour éviter la taxe autoroutière, parcourent la totalité de la rue de la Glacerie et d’autres petites chaussées communales qui ne sont pas faites pour un tel trafic.

 Courcelles paie les conséquences de la réforme des polices de 2002
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Lors du vote du budget 2016, la commune de Courcelles a inscrit dans son budget un montant de 150 mille euros pour engager sur compte propre deux policiers de quartier

Pourquoi une telles situation ? souvenons-nous.

COURCELLES : POURQUOI DEVONS-NOUS REFUSER LE TTIP?

 COURCELLES : POURQUOI DEVONS-NOUS REFUSER LE TTIP?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

COURCELLES : POURQUOI DEVONS–NOUS REFUSER LE TRAITE DE PARTENARIAT AVEC LES USA (TTIP) ?

En mai dernier, une motion,  votée par le conseil communal de Courcelles à l’instigation du Front des Gauches, s’est clairement positionnée contre le projet de traité transatlantique appelé TTIP (Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement), demandant l’arrêt des négociations en cours. Ce projet de traité vise la suppression de toute barrière commerciale entre les USA et l’Union Européenne.

Courcelles rejoint ainsi la soixantaine de communes qui, avec l’Union des Villes et Communes Wallonnes, ont dénoncé ce traité négocié en secret depuis plus de 2 ans, tant sa mise en application pèsera lourdement sur les administrations publiques, les services publics, les petites et moyennes entreprises, l’agriculture, l’environnement, l’emploi et la sécurité sociale.  L’Union des classes moyennes est elle-même montée au créneau, en même temps que les syndicats et de nombreuses plateformes citoyennes.

En route pour Courcelles

 En route pour Courcelles
Cliquez sur l'image pour agrandir.

L’exécution d’Englebin eut lieu à la rue de Trazegnies sur Monceau-sur-Sambre, à peu de distance de l’actuelle rue des Martyrs de Courcelles dénommée à l’époque rue de Sart-lez-Moulin. Par divers moyens de locomotion, les rexistes emmenèrent leurs prisonniers en voiture, camionnette ou même camion dans la maison Hublou portant le numéro 196.

La tuerie du 18 août

 La tuerie du 18 août
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Courcelles commémore: Tuerie du Rognac le 18 août

Invitation

Programme

...

Le commencement des représailles

 Le commencement des représailles
Cliquez sur l'image pour agrandir.
La Formation rexiste B se réunit à Charleroi au siège de leur Etat Major situé chaussée de Waterloo. Leur chef téléphona à Victor Matthys, chef de Rex ad interim vu l’absence de Léon Degrelle à la tête de la Waffen SS Wallonie en Allemagne.

Matthys invita les Carolos à venir lui expliquer la situation avant de prendre toute autre décision.

Pendant ce temps, à Charleroi, même, commençait la mobilisation de tous les fascistes de la région.

De leur côté, les pieds nickelés et leurs complices étaient déjà à l’œuvre avec l’assentiment de Joseph Pevenasse et Merlot, échevins du Gross Charleroi. Ils commencèrent par visiter le Palais de Justice à la recherche du Procureur du Roi, heureusement absent.

L'assassinat de Monsieur Paul Van den Berghe

 L'assassinat de Monsieur Paul Van den Berghe
Cliquez sur l'image pour agrandir.

L’apparition des pieds nickelés

Arrive sur les lieux une voiture occupée par deux individus accompagnés d’un motocy...cliste. Ils se lancent à la poursuite de la Fiat qui a pris la direction de Chapelle-lez-Herlaimont. Ils ne la retrouvent pas et reviennent sur les lieux.

Déjà plusieurs policiers des communes voisines sont arrivés de Roux, Marchienne-au-Pont et de Monceau.. (Il faut savoir que les hommes de la police et de la gendarmerie belge étaient souvent désarmés).

Page 1 sur 3 1 2 3 Suivant >> Fin >>