Chargement ...
 UNE MILICE PRIVEE POUR CASSER UNE GREVE : « UN TEST DANGEREUX ET INACCEPTABLE »
Cliquez sur l'image pour agrandir.

On croyait rêver, le week-end dernier, en apprenant l’intervention de casseurs armés dans l’entreprise Meister Benelux, à Sprimont. Ainsi donc, quand un patron est gêné par une grève, qu’il est empêché de délocaliser la production pour augmenter ses bénéfices, il lui suffit d’envoyer quelques gros bras pour « casser du gréviste » et récupérer la marchandise…

S’agit-il d’un malheureux dérapage, d’un coup de colère isolé ? Pas sûr ! La crise économique et financière  incite le patronat à tester de nouvelles formes d’action contre des conflits sociaux qui ne manqueront pas de se multiplier. Il s’agit de protéger dividendes et autres bénéfices par tous les moyens !

LA RUE DE GAULLE N’EST PAS UN CIRCUIT AUTOMOBILE !

 LA RUE DE GAULLE N’EST PAS UN CIRCUIT AUTOMOBILE !
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Ce mercredi 22 février, le Front des Gauches - Courcelles dénonçait devant la presse le danger que représentent la vitesse excessive et les charrois lourds illégaux sur un des principaux axes d’entrée dans Courcelles : la rue De Gaulle.

"N’y a-t-il pas un recul véritable au niveau des pensions ?"


Cliquez sur l'image pour agrandir.
Nous allons tenter de vous le prouver
 
Nous allons développer un calcul explicatif uniquement mathématique..

Prenons comme base de travail  mensuel de 1300 euros net en 2002 et ajoutons-y chaque année 2 %

Cela donne :
 

L’intervention communale de Courcelles en faveur du CPAS.

 L’intervention communale de Courcelles en faveur du CPAS.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le rapport présenté par le président du CPAS, Fernand Payen, nous donne raison ( déclaration du FdG-C lors de la présentation du budget 2011) en ce qui concerne le transfert croissant des finances communales vers le CPAS pour que celui-ci puisse faire face aux tâches que l’aide sociale nous impose.

Nous reproduisons l’introduction de Fernand Payen développée le 23 dernier, déclarations qui confirment nos affirmations antérieures.

Pour cette année 2012, le montant de l’intervention communale s’élève à 3 750 OOO € soit une augmentation de 15,38 % par rapport à l’année dernière. Cette légère progression ( ???  note du FdG-C) ne permet toujours pas d’éponger le coût des diverses demandes émanant de la population courcelloise. 

Décharge de Monceau: UNE ODEUR D’AMIANTE…

 Décharge de Monceau: UNE ODEUR D’AMIANTE…
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Depuis qu’il existe, le Centre d’Enfouissement Technique dit «  du Champ de Beaumont », à Monceau-sur-Sambre, empoisonne littéralement la vie des riverains.

Officiellement prévu pour accueillir des déchets industriels non dangereux, l’ancien Trou Barbeau voit défiler depuis des années des centaines de camions chargés de déchets, dont certains, organiques, répandent des odeurs pestilentielles obligeant les riverains à vivre à certains moments les fenêtres fermées !

Lancer d’abord la chasse aux immeubles publics inoccupés

 Lancer d’abord la chasse aux immeubles publics inoccupés
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le Front des Gauches –Courcelles sans prendre pour argent comptant les déclarations du Syndicat National des Propriétaires marque cependant son accord sur le fait que les communes doivent d’abord s’en prendre aux bâtiments publics inoccupés. Nous mettons en gras les points sur lesquels nous sommes d’accord avec eux tout en donnant des exemples courcellois.

Un budget préélectoral.

 Un budget préélectoral.
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le 21 décembre dernier, le conseil communal de notre entité courcelloise devait se prononcer sur la présentation part la majorité des propositions budgétaires 2012. Nous reproduisons ci-dessous l’intervention intégrale de notre conseiller FdG-C Robert Tangre

Un budget préélectoral.

Surprise. Un budget voté en décembre pour l’année suivante, de mémoire d’ancien conseiller, je ne me souviens plus du temps où cela est arrivé, a pu arriver depuis mon entrée au sein de cette assemblée.

Il faut se dire que 2012 ne sera pas une année ordinaire. Ce budget inaugure-t-il la campagne électorale de la majorité ou du parti majoritaire au sein de celle-ci. Cela y ressemble. Vu la confection de ce budget qui n’innove pas, il me semble qu’il en est ainsi.
 

Ils spéculent... et nous payons. Ca suffit!

 Ils spéculent... et nous payons. Ca suffit!
Cliquez sur l'image pour agrandir.

En 2008, des sommes énormes d’argent public – le nôtre – ont été investies dans le sauvetage des banques : DEXIA a ainsi été renflouée à hauteur de plus de six milliards d’euros !

Entre 2008 et 2011, communes et provinces ont encore réinvesti à perte un demi-milliard d’euros dans le holding communal de DEXIA.

Mais tout cela n’a pas empêché la banque de poursuivre sa politique spéculative ni de payer grassement ses dirigeants en bonus indécents (1,8 million d’euros de salaire annuel pour Pierre Mariani ; 88 000 euros, hors bonus, pour Jean-Luc Dehaene…) .

Qui ferme les yeux ?

 Qui ferme les yeux ?
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Récemment un article paru dans la presse régionale nous apprenait que tout tracteur ne peut emprunter une quelconque voie publique que lorsqu’il s’agit d’un engin agricole et uniquement pour se rendre sur sa terre pour la travailler.

A Courcelles, ce ne sont pas des tracteurs agricoles qui traversent nos rues mais des engins de chantier et en principe, la loi qui est appliquée aux agriculteurs, devrait l’être pour eux également.

Trafic dangereux rue Général De Gaulle: la police ne voit rien

 Trafic dangereux rue Général De Gaulle: la police ne voit rien
Cliquez sur l'image pour agrandir.

Le FdG-C a interpellé à plusieurs reprises le Collège communal à propos des excès de vitesse dans ces deux importantes artères de l'entité (sans bien sûr oublier les autres). Sur le fond, jamais il ne fut répondu aux différentes questions posées.

Nos interventions furent cependant transmises aux services de police. Si nous devons résumer les réponses qui nous parvinrent, il nous suffirait d’un mot : « RAS ».

La police prend avec grande légèreté nos dires, nos questions, nos interrogations accordant le même sort aux nombreuses lettres, courriels ou pétitions des habitants de ces rues.

Page 19 sur 23 << Début ... Précédents  14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 Suivant >> Fin >>